Redéo, une association pour améliorer « le pouvoir d’achat » des Bretons

Redéo, une association pour améliorer « le pouvoir d’achat » des Bretons

Par l’Express Entreprise.

RENNES, 17 fév 2014 – Des personnalités des milieux économiques bretons ont annoncé lundi à Rennes, lors d’une conférence de presse, la création d’une association, Redéo, dont l’un des objectifs est « d’améliorer le pouvoir d’achat des Bretons ».

Redéo (« il faut » en breton) entend « apporter une véritable dynamique territoriale » mais aussi oeuvrer pour « améliorer le pouvoir d’achat des Bretons » en diminuant « les dépenses contraintes telles que l’énergie, les assurances, les transports ou les coûts bancaires », a expliqué à l’AFP Renaud Sassi, créateur d’entreprises.

« Nous allons mettre en place des outils opérationnnels avec modestie et beaucoup d’ambitions », a complété Philippe Legorjus, chef d’entreprise et ancien commandant du GIGN. « Dans les six mois, des actions concrètes vont être lancées, d’abord autour de l’énergie et des finances. Elles seront ouvertes à tous: entreprises, collectivités locales, élus de tous bords, associations, particuliers. Personne n’est exclu », a insisté M. Legorjus.

Interrogé sur les premières initiatives lancées par Redéo, Philippe Legorjus a annoncé le lancement au printemps d’une offre de « gaz naturel aux entreprises bretonnes à des tarifs qui leur permettront des économies. C’est quelque chose qui va être concret très vite », a-t-il dit, précisant que l’association n’en oubliait pas pour autant les énergies renouvelables.

« On veut redonner du sens; (…) quand le territoire souffre, il faut agir », a commenté le président de Redéo, Jean-Pierre Coïc, avocat spécialisé dans le droit des affaires.

« Nous avons une conviction: demain, le développement en France reposera sur un dynamisme régional », a ajouté Renaud Sassi.

L’association se situe dans la droite ligne de l’appel du Comité de Convergence des Intérêts Bretons (CCIB), lancé en décembre dernier, en vue de construire « un nouveau modèle économique performant, local et solidaire ».